Dose de chair

Une exposition du collectif ActeQuatre

23 février > 29 mars 2020


Marion Delage

Stéphane Étroit

Isabelle Le Morvan

Étienne Rivière

Carnation ou incarnation.

Représenter la chair ?

Quête de l'illusion dans les histoires de peinture, chair immaculée des Vierges et des enfants, matière du sensible sous les coups du sculpteur, incarnat du peintre. On dit parfois de ce coloris qu'il était extrait du sang des dragons.

L'exposition Dose de chair serpente entre la mesure des corps et l'expérience intime, entre le sensuel et le spirituel, entre la trivialité ou la sublimation.

Chair des origines à jamais secrète, chair blessée, voyage de la surface à la profondeur, désir.




Marion Delage

Détail

2020

Cire et miroir

Échelle 1

(Vue d'ensemble et détails)

En signe de défi quand l’attribut est absent de l’incarnation du Malin ; à leur place, un visage. Plus tard divines ou angéliques, sculptées ou peintes, elles occupèrent souvent l’espace transitoire de la terre au ciel.

 

Résurgence de notre condition ? Licence esthète ou sensuelle ? Exhibition de ce que l’on ne saurait voir ? Détail ?...

 

« La croyance populaire veut que si on regarde le diable dans un miroir il ne s’y reflète pas. Le miroir est parfois surnommé "le cul du diable." (…) Il est un dispositif associé aux fesses. Un dispositif réfléchissant qui nous invite à la réflexion. »

in La face cachée des fesses, Caroline Pochon & Allan Rothschild, Arte Édition, Democratic books




Marion Delage & Isabelle Le Morvan

Confidences

2019

Installation vidéo

Vidéo MP4 couleur, 12'58'', sonorisée, diffusée en boucle

10x17 cm l’écran

300x120x11 cm l'ensemble

(Vue d'ensemble et détails)

Les bouches écoutent.

Les récits écoulent.

 

Protocole commun : ne pas savoir ce que l'autre confie, découvrir à la prise de vue, sans retouche, sans repentir, parfois dans la stupéfaction.

 

Partager nos premiers émois esthétiques, ceux du corps représenté, de la chair incarnée, de l'irrévérence des artistes, des sillons qu'ils ont gravés.

 

La bouche de l'une, la parole de l'autre.

 

Œuvres citées :

Vanitas : Flesh Dress for an Albino Anorectic / Jana Sterbak / 1987

L'incrédulité de Saint Thomas / Le Caravage / 1603

L'annonciation / Simone Martini / 1333

Clotho / Camille Claudel / 1893

L'enlèvement de Proserpine / Le Bernin / 1624

Svayambh / Anish Kapoor / 2007




Stéphane Étroit

EVES<

(The Last Lost Lusts' List)

2019

Mine graphite sur papier Hahnemülhe, bougeoirs, cierges, feu, tablettes

Neuf unités (sur 18)

30x30 cm chaque dessin

62x342x19 cm l'ensemble

(Vues d'ensemble et détails)

Neuf images pornographiques glanées sur le Net.

Neuf reprises au trait placées dans l'ombre.

Neuf incises, délicates dans le blanc granuleux des papiers, à la lueur des bougies, vacillent.

 

L'après-histoire ou l'altérité montée en cérémonie.

 

Sans rien inventer du motif, l'on passe du dessin d'observation à l'observation du dessin, à son désir, à son projet, à sa montée, à sa jouissance, à son jaillissement, à son épanouissement, à sa défloraison, à son épuisement, à sa détumescence.

 

Ravissement, la pornographie n'est plus l'image représentée. Il n'y a que cette entrée où l'un t'imitait.

Contact,




Stéphane Étroit & Isabelle Le Morvan

L'Hyménée

2019/2020

Mine graphite, encre acrylique, aquarelle sur papiers

Ensemble de 18 éléments

Dimensions variables

(Vue d'ensemble et détails)

Calcite ● Silex

Iris chrysographes ● Strelitzia reginae

Coprinus comatus ● Morchella vulgaris

Capreolus capreolus ● Ovis Aries

Cypraea marginata ● Etritonium gigas

Iris germanica ● Iris sibirica

Fagus sylvatica asplenifolia ● Corylus avellana ‘Contorta’

Femur ● Clavicula

Coxa paléolithique (deux fois)




Stéphane Étroit & Étienne Rivière

Carne

2019

Broyeur à papier, rouleau de papier boucherie

Dimensions variables

(Vues d'ensemble et détails)

Un tas, légèrement rosé, presque aérien.

 

Un papier, au dessein protecteur des morceaux du boucher, nous regarde.

 

Une histoire de l'humanité se déverse.

 

Manger la chair.

 

Plaisir, et barbarie.




Isabelle Le Morvan

Chamade

2018

Aquarelle sur papier chiffon

76x76 cm hors cadre

(Vue d'ensemble et détails)

Battre un secret, divulguer les émois, mesurer la crise ou le courage.

 

Tranché, à vif, à moitié, fendu, brisé, indécent.

 

En deux.

 

Il y a quelque chose de répugnant à consommer un cœur. Sans doute les contes, sans doute les romans…




Isabelle Le Morvan

Pluie

2020

Fonte de pierre, bois, cire

170x25x25 cm

(Vue d'ensemble et détails)

 

Vierge au serpent.

Ses pieds l'écrasent.

Son ventre contient.

La cire pleut, voile d'un blanc inachevé cette incroyable invention.

Vierge.




Étienne Rivière

Eucharistie

2019

Hostie, LED, bois, clou, dispositif électronique,

citation de La Grande Bouffe de Marco Ferreri (1973)

150x200x7 cm

(Vue d'ensemble et détails)

Mise en lumière d’un festin.

 

Mise en scène d’une conclusion.

 

Communion.

 

Une dose pour une bénédiction.



© Les Ateliers de l'Esperluette – 2016-2017-2018-2019-2020